Mois: mai 2014

Contribution de Jacques Bidet

J’aime la façon souveraine dont Gérard Duménil et Dominique Lévy avancent leur thèse : si les classes populaires veulent s’émanciper des dominations, elles doivent choisir de faire alliance avec les cadres contre les capitalistes. Cela avec la tranquille assurance de Mao déclarant au temps de la Longue Marche : tous contre les propriétaires terriens, contre cette vieille classe féodale, obsolète et parasite ! Faisons alliance avec les capitalistes ! Leur tour viendra ensuite… De même ici, la marche s’annonce encore longue. Mais GD et DL sonnent le départ. Ou plutôt, ils appellent à un nouveau départ. (suite…)

Publicités

Entretien avec Cédric Durand et Razmig Keucheyan

Publié sur le site de la revue Contretemps

La catégorie des cadres occupe une place centrale dans votre ouvrage. Pouvez-vous rappeler rapidement votre analyse et sa relation à celle de Marx. Plus spécifiquement, comment définissez-vous les contours de cette catégorie et quelles sont les ressources qui constituent cette classe en groupe social doté d’une capacité d’action propre ? Vous évoquez également une transition vers un post-capitalisme « cadriste ». Quels seraient selon vous les rapports sociaux constitutifs de ce mode de production en voie de constitution ?

Concernant sa relation à la théorie de Marx, notre problématique combine fondamentalisme et révisionnisme. Nous appréhendons à la Marx les rapports de classe, et voyons dans la lutte des classes le moteur de l’histoire en combinaison à la grande dynamique historique des forces productives et des rapports de production. Mais à la structure de classe duale, il faut désormais substituer une structure ternaire. Nous définissons les cadres en tant que classe en référence à leur position spécifiques vis-à-vis des moyens de production – y compris la force de travail des autres employés – qu’ils contrôlent sans en être les propriétaires. La similitude de leur activité professionnelle et de leur mode de vie nous conduit à associer les cadres du secteur public à ceux du privé. Cette démarche théorique est supportée par des observations empiriques, notamment concernant les revenus, nous amenant à donner des cadres une définition plus étroite que la définition statutaire en France (5% au lieu d’un tiers du salariat). (suite…)